Un polar dense où l’enquête minutieuse d’un tandem flic/gendarme improbable va mettre au jour des secrets inavouables…

2010. Au cœur de la forêt landaise, dans les frimas d’un automne rigoureux, le lieutenant de gendarmerie Anna Baldi arrive sur les lieux d’un crime singulier. Un homme a été retrouvé mort, attaché, supplicié, et près de lui, un galet pour seule signature. Pour mener l’enquête, la procureure fait appel à Antoine Meyer, un flic jadis hors-pair, et aujourd’hui dévasté par une affaire qui s’est terminée tragiquement un an plus tôt, qui survit désormais entre solitude et alcool. Alors que la collaboration avec Anna est difficile, les meurtres s’enchaînent sans mobile apparent, faisant ressurgir des souvenirs troubles qui s’invitent sans crier gare et un mal insidieux qui se propage au fil des jours. Et si les racines de cette affaire se trouvaient bien plus loin dans le temps, quand les protagonistes actuels étaient adolescents ? Meyer devra rassembler l’énergie et la foi qui lui restent pour démêler le vrai du faux dans cette folie meurtrière. Au bout du tunnel, une date anniversaire et l’incroyable vérité d’une résurrection.


Gagnant du Grand Prix Femme Actuelle 2019

Mon avis :

Au bout des deux tiers de ce roman, j’avais déjà en tête la note à donner, et les commentaires du genre « les rebondissements sont presque tous attendus ». Se mélangent en très courts chapitres, trois intrigues et de nombreux personnages, le tout moyennement rythmé dans une ambiance crépusculaire. Sauf que… je n’ai absolument pas fait attention aux détails ne m’attardant que sur l’enquête. Pire, je me suis même dit une ou deux fois : ce n’est pas très logique, tout en ne cherchant pas pourquoi certaines péripéties ne « collaient » pas. En fait, l’auteur a une imagination extrêmement fertile, et je n’ai absolument pas vu survenir un final à plusieurs rebondissements.

Le héros, Antoine Meyer, policier, mène son enquête de la dernière chance, ressassant le drame personnel et professionnel qui l’a fait plonger dans l’alcoolisme, au fond du trou. Le point de vue d’Anna Baldi, gendarme, éclaire l’intrigue de façon différente et cette collaboration chaotique, entre méfiance, antagonisme, jalousie, complicité, secrets, constitue un des points forts du roman. Toute une galerie de personnages viennent enrichir le nombre impressionnants de suspects sur plusieurs années, nous dissimulant des indices, nous trompant ou nous informant suivant les moments. On oscille donc à droite et à gauche, en avant et en arrière, et on se laisse donc mener par le bout du nez par un auteur brillant et très malin.

Une très bonne surprise !

Ma note : 4,7 / 5